Se protéger des CEM

Conseils pratiques pour se protéger de la pollution électromagnétique

Les résultats préliminaires de l’étude qu’a réalisée l’ARTAC ont révélé que de façon générale, les femmes sont nettement plus susceptibles aux CEM, en particulier aux GSM, que les hommes, donc plus fréquemment atteintes d’électrohypersensibilité, et que toutes les catégories sociales sont concernées. Certaines professions apparaissent néanmoins plus touchées que d’autres, tels les informaticiens, commerciaux (utilisation prolongée d’un portable y compris éventuellement dans leur voiture), réparateurs ou usagers de matériels électroniques, standardistes, aiguilleurs du ciel, etc… Mais c’est en fait l’ensemble de la population qui est concernée, l’exposition à des sources domestiques s’additionnant à celles sur le lieu de travail. Ainsi en pratique, si dans environ 20 à 25% des cas l'affection peut être considérée comme principalement d’origine professionnelle, et dans environ 25% des cas, d’origine domestique,  dans près de 50% des cas, la distinction est difficile à faire. De même les enfants apparaissent être les plus vulnérables et cela dès le stade fœtal.

Ainsi les recommandations suivantes ont-elles été établies au non du PRINCIPE DE PRECAUTION. Elles s’adressent à tous et plus particulièrement aux femmes, surtout à celles qui sont enceintes, et aux enfants.

    1. Limiter l'utilisation des téléphones portables
    > Cliquez ici pour découvrir le détail

    • Ne pas utiliser un téléphone portable plus de 20 minutes par jour et par séquences de 6 minutes. Il s’agit d’une recommandation qu'on doit émettre sous la forme d'un impératif catégorique.
    • Lors de toute grossesse, n’utiliser le portable qu’en cas d’extrême urgence et de façon limitée.
    • Ne jamais utiliser de téléphone portable à proximité de nouveaux nés et enfants en bas âge.
    • Interdire formellement l’utilisation du portable chez les enfants de moins de 12 ans.
    • Pour les plus grands, interdire l’utilisation du portable dans les lycées et collèges et réprimer sévèrement toute utilisation du portable dans ces établissements.
    • Choisir un téléphone portable à faible débit d’absorption spécifique (DAS).
    • Eviter de porter le téléphone portable dans une poche, le tenir le plus possible à distance du corps car même en état de veille il émet toujours bien que faiblement.
    • Utiliser le téléphone portable avec une oreillette, mais en raison d’un possible « effet antenne » du fil, faire en sorte que le fil « colle » au corps et si possible, préférer l’utilisation du haut parleur.
    • Ne jamais utiliser de téléphone portable dans un véhicule en marche (voiture, train, métro, bus, ascenseur, etc.).
    • En cas de survenue de douleur/chaleur dans une oreille, et a fortiori de maux tête, d’acouphènes ou de dysesthésies (picotements, fourmillement, chaleur cutanée), supprimer définitivement toute utilisation du portable. Car ces symptômes constituent le début d’une électrohypersensibilité. Consulter un médecin spécialiste.

      2. Bannir l'utilisation des DECT
      > Cliquez ici pour découvrir le détail

      Bannir toute utilisation de DECT (téléphone mobile sur socle) à domicile, et faire en sorte qu’il en soit de même sur les lieux de travail. Revenir au téléphone filaire.

        3. Bannir l'utilisation des écrans cathodiques
        > Cliquez ici pour découvrir le détail

        Bannir l’utilisation de tout écran cathodique (qu’il s’agisse d’ordinateurs ou de téléviseurs) et les remplacer pas un écran plat.

          4. Bannir toute utilisation du Wifi
          > Cliquez ici pour découvrir le détail

          Bannir toute utilisation du Wifi à domicile, et faire en sorte que le Wifi ne soit pas utilisé sur les lieux de travail et dans les lieux publics, surtout lorsque le public concerne des enfants, des femmes, des malades atteints d’electrosensibilité ou porteurs d’une affection neurologique (Parkinson, Sclérose en Plaques, epilepsie, …) ou cardiaque (pacemaker).

          A noter que le retour au filaire présente, non seulement l’avantage d’une moindre exposition aux champs électromagnétiques, mais aussi celui d’un plus haut débit, autrement dit d’une plus grande rapidité de transfert des informations et des échanges de données.

          Ainsi est-il devenu inacceptable du point de vue sanitaire et moralement irresponsable de permettre l’installation du Wifi dans les écoles, collèges et lycées, dans les maternités, crèches et hôpitaux ainsi que dans les bibliothèques ou autres lieux publics qui, par définition, doivent être accessibles à tout public, y compris à ceux qui sont les plus vulnérables (femmes et enfants) ou qui sont déjà devenus électrosensibles. De même est-il inacceptable d’implanter des antennes relais à proximité de ces établissements.

            5. Bannir l'utilisation des ampoules basse consommation
            > Cliquez ici pour découvrir le détail

            Garder les ampoules anciennes et en acheter d’autres chez les petits commerçants qui en ont encore. Ne jamais équiper sa lampe de chevet avec une ampoule à basse consommation (car le champ électromagnétique de proximité est très intense). Mettre à distance de soi tout réveil électronique.

              6. Limiter l'utilisation des ordinateurs
              > Cliquez ici pour découvrir le détail

              Ne jamais utiliser d’écran cathodique. Dans la mesure du possible, veiller à limiter l’utilisation des ordinateurs, même s’ils sont à écran plat et filaires. Ne jamais dépasser 6 à 8 heures d’utilisation par jour. Et se ménager des pauses permettant l’interruption de l’exposition. Ne jamais utiliser un ordinateur portable sur les genoux, car le CEM est alors proche des organes génitaux.

                7. Limiter l’usage des consoles de jeu vidéo par les enfants et adolescents
                > Cliquez ici pour découvrir le détail

                Il est reconnu que l'abus des jeux vidéo peut provoquer une fatigue visuelle, une nervosité, des vertiges, des troubles de la conscience ou de l'orientation. Certains enfants peuvent même avoir des nausées causées par l’inadéquation entre le mouvement du jeu à l'écran et l'immobilisme du corps, à l'instar du mal des transports.

                Attention à la vidéo hyperesthésie (une affection proche de l'hypnose) qui peut se manifester notamment par des troubles du sommeil et une perte de l'appétit. Dans ce cas, bien entendu, l'arrêt du jeu s'impose, une consultation médicale aussi.

                Enfin, il semblerait que l'usage fréquent d'un écran TV à 50 Hz avec des jeux proposant des flashs lumineux réguliers ou des explosions, des successions rapides d'images, ou encore des répétitions de figures géométriques simples, soit susceptible de déclencher des crises d'épilepsie chez des sujets prédisposés, notamment chez les 6-12 ans

                Les mêmes règles énoncées aux points 6 et 8 sont à respecter.

                  8. Limiter l'utilisation de la télévision
                  > Cliquez ici pour découvrir le détail

                  Veiller à regarder la télévision, pendant un temps raisonnable, même s’il s’agit d’un écran plat et se mettre à une distance correspondant à 5 fois la diagonale de l’écran. Ne jamais laisser un téléviseur allumé à proximité d’un enfant.

                    9. Vérifier que les prises de courant sont toutes équipées de prises de terre
                    > Cliquez ici pour découvrir le détail

                    Un électricien doit être consulté pour la mesure des résistances. Pour réduire les nuisances liées au courant à basse fréquence et assurer la mise à la terre, il existe un  appareil de prise de terre : Acushop, 75 rue de Wattignies, Paris 12, tel : 01 45 63 40 89 acushop@wanadoo.fr.

                      10. N'utiliser ni plaques à induction, ni four à micro-ondes
                      > Cliquez ici pour découvrir le détail

                      Ne pas utiliser de plaque de cuisson à induction (les plaques en vitrocéramique sont possibles) et limiter l’utilisation si ce n’est proscrire l’utilisation des fours à micro ondes. Veillez à leur étanchéité car ils peuvent générer un champ électromagnétique de forte intensité. Préférer l’utilisation du four thermique habituel (électrique ou à gaz).

                       

                        11. Ne pas habiter ou travailler à proximité d'une ligne à haute tension, ou à très haute tension, d'une éolienne, d'une antenne relais de forte puissance, d’un aérodrome ou terrain militaire équipé de radars, d’une voie ferrée électrifiée
                        > Cliquez ici pour découvrir le détail

                        Veiller à ne pas habiter ou travailler à proximité d’un transformateur électrique ou à moins de 600 mètres d’une ligne à haute ou très haute tension. Fuir les habitations ou les lieux de travail à proximité des centrales ou autres installations  électriques, des éoliennes on encore des mats ou pylônes comptant plusieurs antennes relais de forte puissance. Eviter d'habiter près des aérodromes ou terrains militaires comportant des radars.

                          12. Femmes enceintes et enfants en bas âge
                          > Cliquez ici pour découvrir le détail

                          En cas de grossesse et pour les bébés et les enfants, restreindre au maximum toute exposition aux champs électromagnétiques. Ceci est une recommandation catégorique, liée à la vulnérabilité extrême du fœtus et de la petite enfance à toute forme de rayonnement.

                           

                            Partenaires du site

                            Protection anti ondes electromagnetiques-Fournitures, audit, mesures et réalisation de blindage

                            http://www.expercem.com/

                              Contrôler son exposition aux ondes grâce au détecteur ESI24
                              Plus de renseignement sur www.epeconseil.com

                                Produits de prévention et protection, appareils de détection, formations CEM. Spécialiste mesures et mise en œuvre des solutions.

                                www.geotellurique.fr

                                  La protection contre les ondes électromagnétiques accessible à tous et les conseils d'experts : appareils de mesure, peintures anti-ondes, luminaires et câbles blindés, baldaquins et tissus anti-ondes, mais aussi produits performants pour améliorer la qualité de l'air intérieur et filtrations efficaces pour une eau plus pure.
                                  www.puremaison.fr

                                    La SCOP qui maîtrise les pollutions électromagnétiques dans l'habitat : des services (mesures, formation,études), des protections (peintures, toile, tissus, fil, câble, gaine,etc.....) et des conseils pour une mise en oeuvre adaptée.

                                    www.electromagnetique.com

                                      Pour soutenir la recherche